La Petite Maison, histoire d’un habitat coopératif…

Le jeudi 10 octobre, au Café des Champs Libres, assistez au débat sur La Petite Maison. Cet « habitat groupé autogéré », comme une centaine d’autres réalisés dans les années 1970-1980 en France, pose la question du vivre-ensemble. Nous revenons sur l’aventure de cette Petite Maison rennaise et nous en profitons pour vous faire connaître les habitats solidaires.habitat solidaire

 

Un habitat solidaire, c’est quoi?

A la fin du 19ème siècle, les sociétés coopératives HBM regroupent des familles d‘ouvrierslogo éprouvant des difficultés d’accès au logement. A la sortie de la Seconde Guerre Mondiale, le mouvement des Castors forment des sociétés coopératives d’habitants en vue de répondre rapidement à la pénurie de logements en développant des projets d’auto construction. A Rennes les castors bâtiront 170 maisons dans les quartiers sud de la ville. Ces initiatives sont précurseurs des projets d’habitat solidaire qui commenceront à se développer à la fin des années 1960 et jusqu’à la fin des années 1990 grâce au Mouvement pour un Habitat Groupé Autogéré (MHGA).

Si le mouvement d’habitat solidaire est bien implanté en Suisse, en Allemagne et au Québec, en France il reste timide du fait d’un environnement juridique peu favorable à ce type d’initiative. Par exemple il n’existe pas de statut juridique de coopérative d’habitants. On constate cependant une nouvelle émergence de ce type de projets aujourd’hui. Le maître mot des projets d’habitat solidaire est l’implication de ces derniers dans  la conception puis la gestion de l’habitat.

Pour vivre heureux, vivons ensemble!

solidairesLoin de l’habitat communautaire le maître mots de nombreux projets d’habitat  solidaire est « vivre ensemble chacun chez soi ». Ainsi, si chacun dispose de son logement individuel, certaines fonctions de l’habitat sont « collectivisées ». Nombreux sont les projets qui prévoient une buanderie collective, une salle de réunion et des chambres d’ami(e)s communes, ou encore des coopératives d’auto partage, crèches parentales associatives, AMAP etc… L’implication des habitants au niveau de leur lieu de vie ouvre des possibilités innombrables de mise en oeuvre de projets collectifs aux services des personnes. Le développement de services de proximité gérés par et pour les habitants sont autant d’économies réalisés par ces derniers et les collectivités publiques. Le mouvement de l’habitat solidaire recherche actuellement de plus des moyens de faciliter l’accession à la propriété, voire de limiter la spéculation immobilière par l’intermédiaire de la forme coopérative, de favoriser la mixité sociale, de préserver l’environnement et de mettre en place  des modes de vie plus solidaires.

 

La Petite Maison, ou l’entraide au logis…

Construit en 1987 à Rennes, à l’initiative de Sophie Laisne et Pierre-Yves Jan, La Petite petite maisonMaison est un immeuble
« intermédiaire », autrement dit des
«maisons-appartements»… Les habitants, animés par une volonté de vivre de manière moins individualiste, ont imaginé un lieu de vie alliant parties privatives et parties communes auto gérées. Les maisons, accolées les unes aux autres, disposent de terrasses donnant sur un jardin collectif. Le café Gilbert est une ancienne ruine réhabilitée qui fait aujourd’hui office de salle de réunion commune. Un studio commun destiné à accueillir les amis de passage a de plus été aménagé.

 

Débat sur La Petite Maison et les habitats solidaires
Jeudi 10 Octobre 2013, 18h30
Café des Champs Libres
10 Cour des Alliés
35 000 Rennes

metropole.rennes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *